« Cela signifie que, techniquement, même si vous êtes décédé d’une autre cause évidente, mais que vous étiez en même temps atteint de Covid, le décès est toujours répertorié comme un décès Covid. »

Dr.Ngozi Ogbunamiri Ezike

Interne et pédiatre, , Directrice du département de la santé publique de l'Illinois

« Dr.Ngozi Ogbunamiri Ezike, interne et pédiatre, est la directrice du département de la santé publique de l’Illinois. Elle a été nommée en janvier 2019. »

Texte :

« Je veux être claire en ce qui concerne la définition des personnes qui meurent du Covid, la définition du cas est très simpliste. Cela signifie qu’au moment du décès, le diagnostic était positif pour le Covid, ce qui veut dire que si vous étiez en hospice et qu’on vous avait donné quelques semaines à vivre, et qu’on a découvert que vous aviez aussi le Covid, cela serait compté comme un décès dû au Covid. Cela signifie que, techniquement, même si vous êtes décédé d’une autre cause évidente, mais que vous étiez en même temps atteint de Covid, le décès est toujours répertorié comme un décès Covid. Tous ceux qui figurent dans la liste des décès Covid, cela ne signifie pas que c’était la cause du décès, mais qu’ils avaient le COVID au moment du décès. J’espère que c’est utile. »

NDLR :

Grace aux lanceurs d’alertes, nous savons depuis le début de cette « opération Covid », que les chiffres sont manipulés pour créer un climat anxiogène. Ainsi, à partir d’une pathologie relativement bénigne, un narratif a été construit à l’échelle planétaire. Les questions auxquelles il faudra apporter des réponses : par qui ? Pourquoi ? À qui profite le crime ? Car oui, il s’agit d’un crime de masse. Pour quelles raisons les médias de masse ont désinformé volontairement le public. Les auteurs de ces agissements ainsi que leurs collabos devront rendre des comptes. Ce n’est qu’une question de temps. Car plus le temps passe, plus les mensonges sont dévoilés.