Lisez attentivement la façon dont le Figaro, l’un des organes de propagande de la « sphère collabo », présente son infox à coups de sophismes habilement disséminés. Il parle de « sphère antivax »… S’agit-il pour les personnalités citées – bien entendu d’extrême droite, comme suggéré par les allusions qualificatives de l’article « impartial » qui sied à la déontologie du journalisme – et qui ne parlent absolument pas de rejeter en bloc toute vaccination. Mais ils rejettent les injections frauduleusement appelées « vaccins » de nouveaux produits de thérapie génie en phase de test GRANDEUR NATURE SUR DES HUMAINS FORCÉS DE S’Y SOUMETTRE. Et ils sont où les tests en double aveugle randomisés sur les animaux de ces injections comme le reproche l’article à propos de l’Ivermectine et appuyé par la secte mafieuse OMS ?

Dans un monde « normal » toute personne de bonne volonté devrait se réjouir de la possibilité d’un traitement efficace et bon marché pour traiter une maladie pas plus dangereuse que la grippe qui tue environ 650 000 personnes dans le monde chaque année et pour laquelle il n’a jamais été question de restreindre les libertés et tuer l’économie ! Non ? Eh bien là, pas du tout… Dès qu’une information prometteuse est divulguée, il faut à tout pris la combattre par des arguments biaisés.